mercredi 21 décembre 2011

Le crime du golf

Titre original : Murder on the Links
Éditions le masque, 1990
Première parution en 1923
222 pages

Quatrième de couverture :

Une fois n'est pas de couture, cette enquête d'Hercule Poirot nous mène en France d'où M. Renauld- un monsieur qui semble avoir des moyens- a lancé un S.O.S. impérieux au détective. Une limousine attendra Poirot et son ami Hastings à Calais...
Mais à Calais, point de limousine : c'est que M. Renauld a été assassiné dans la nuit. On l'a trouvé lardé de coups de couteau dans le dos, au fond d'une tombe ouverte, creusée dans un terrain de golf...
L'enquête ne sera pas facile : M. Renauld était bien discret sur son passé en Amérique du Sud; et bien mystérieuses sont les deux femmes qui, aux dires des domestiques, le rencontraient souvent le soir... Mais Poirot est là, furetant partout, à récolter le moindre indice...

Mon commentaire :

Pour ma troisième participation au Challenge Agatha Christie, j'ai lu le troisième livre que la reine du policier a publié qui est aussi le deuxième roman mettant en vedette Hercule Poirot, Le crime du golf.
Comme toujours lorsque je lis Agatha Christie, j'ai eu beaucoup de plaisir à parcourir l'histoire et à attendre de voir qui allait être l'assassin. Car oui, j'ai renoncé à essayer de deviner l'identité du coupable depuis les derniers romans que j'ai lus d'elle. De toute façon, je me trompe toujours, comme ce pauvre Hastings que Poirot accuse de ne pas faire fonctionner ses petites cellules grises. Les intrigues d'Agatha Christie sont tout simplement trop tordues pour que le commun des mortels n'arrive à les résoudre avant la fin de l'histoire.
J'ai donc décidé de renoncer à utiliser mes petites cellules grises pour ne pas trop me sentir insultée lorsque Poirot accuse Hastings de ne pas utiliser les siennes. Comme ça je ne les utiliserai RÉELLEMENT pas, bon ! Au lieu de trop faire fonctionner mes neurones, je me contenterai dorénavant de savourer les différents développements de l'histoire ainsi que le génie de Christie.
C'est ce que j'ai fait pour le Crime du golf et franchement, je ne m'en suis pas sentie plus mal. J'ai trouvé Christie aussi géniale qu'à l'accoutumée et j'ai été suprise du nombre de revirements de situations qu'il y a eu dans les dernières pages. À chaque fois que je croyais que ça y était, et bien non ! Un nouvel élément venait s'ajouter, perturbant ainsi ce qui s'annonçait comme étant le dénouement de l'enquête. Quelle maîtrise du genre policier, quand même !
Dans le Crime du golf j'ai aussi beaucoup apprécié le complément qu'apportait le personnage de Giraud, cet inspecteur de police de Paris hautain et méprisant ! Quelle belle revanche que celle d'Hercule Poirot lorsqu'il a gagné le pari de trouver l'assassin avant lui ! Un pur moment de plaisir.
*
8 /84

2 commentaires:

Suzan a dit…

Hon, je note avec plaisir car je ne l'ai pas lu celui-là. Belle journée.

Isa a dit…

@Suzanne : Ce n'est peut-être pas son meilleur mais j'ai bien aimé l'humour et les revirements inattendus. Bonne journée à toi aussi !