mardi 18 août 2015

Le cirque d'été

Édition : Sélection du livre, 1994
Première édition : Payot, 1993
123 pages
 
Résumé de l'éditeur :
 
Pour Raymon D'Ys, les cirques d'antan ne sont pas morts. Ils restent présents à travers tous les objets qu'il a amoureusement restaurés et collectionnés.
 
Mais son véritable musée du cirque, c'est sa mémoire.
 
Il aime à se souvenir de ces années de bonheur passées sur les routes de France, même si la vie n'était pas toujours facile.
 
Il nous raconte ses débuts au «Harry's» dans les années vingt, ses tournées avec la mère Réno's sous l'Occupation, la création du Cirque d'été au lendemain de la Libération avec la contorsionniste Paulette qui deviendra sa femme et avec le clown-acrobate Gim's.
 
Numéros de chiens savants, tours de chants à l'orgue de Barbarie, galas, c'est toute une vie d'artiste qu'il nous invite à partager.
 
Mon commentaire :
 
Ce livre ne m'a pas intéressé de prime abord, parce que d'abord, je ne connais absolument rien au monde du cirque et qu'ensuite, cela ne m'intéresse pas particulièrement. Toutefois, la précarité financière de ce monde et le mode de vie nomade qui vient avec me fascinent.
 
C'est sans doute pour ces deux raisons que j'ai continué ma lecture malgré les nombreuses longueurs. Heureusement que j'ai lu la version abrégée, car je n'aurais pas tenu jusqu'à la fin. Malgré l'ennui qui a prédominé ma lecture, j'ai apprécié cette immersion dans le monde du cirque. Pendant que Raymon d'Ys se battait pour gagner sa vie avec le cirque, la télévision fait son apparition dans les salons du peuple et vole la vedette au monde du spectacle. Plus les années avancent, plus l'homme est réduit à s'écarter de ce monde dans lequel il a été plongé toute sa vie. C'est plutôt triste, mais fascinant de voir avec quelle obstination Raymon d'Ys se bat tout au long de sa vie.
 
Je recommanderais ce livre surtout aux amateurs de cirque, qui y trouveront certainement plus leur compte que je ne l'ai trouvé.

Aucun commentaire: