jeudi 31 mai 2012

L'auberge de la Jamaïque

Titre original : Jamaica Inn
Mon édition : Albin Michel, 1993
306 pages

Quatrième de couverture :

Daphné du Maurier est sans doute l'une des romancières les plus lues au monde. L'univers et l'atmosphère de ses romans doivent beaucoup aux paysages mystérieux des Cornouailles où elle a vécu presque toute sa vie. C'est là, sur une lande désolée, près des falaises battues par les vents, qu'elle a situé l'action de l'Auberge de la Jamaïque.
Découvrant à quel terrible commerce se livre son oncle Joss Merlyn, le doute et la peur s'emparent de la jeune Mary Yellan. Parmi les habitants de la région terrorisés, seuls deux hommes lui offriront de l'aide : le pasteur d'Alturnun, et un voleur de chevaux séduisant mais ambigu, que beaucoup considèrent comme le plus redoutable des Merlyn. Autour de Mary, l'étau se resserre...
On trouve déjà dans cette terrifiante histoire le mystère et le suspense de Rebecca, le chef-d'oeuvre de Daphné du Maurier auquel Susan Hill a donné avec La malédiction de Manderley une suite tout aussi captivante.

Mon commentaire :

Je suis faite à l'os. À peine ai-je lu un titre de Daphne du Maurier que j'ai envie maintenant de lire toute son oeuvre ! Si ma réaction pouvait ne pas être aussi extrême à chaque fois que je découvre un nouvel auteur qui me plaît, ma PAL et ma LAL ne seraient pas sans fin ! 
J'ai subitement décidé de lire l'auberge de la Jamaïque en revenant de ... la Jamaïque. Même si je savais que l'action ne se situait pas en Jamaïque, je cherchais par tous les moyens à prolonger mon voyage d'une façon ou d'une autre. Je suis tombée par hasard sur ce titre dans ma liste, et je me suis dit, pourquoi pas ?
Évidemment, il n'est pas du tout question de la Jamaïque dans cette histoire se passant au XIXe siècle en Cornouailles. La Jamaïque, ce n'est que le nom de l'auberge où se situe la majorité de l'histoire. Jamais on n'apprendra le pourquoi de ce nom. En plus, l'histoire se passe entre la fin de l'automne et le début de l'hiver, dans une température grise, maussade et froide. Bref, un faux espoir pour moi et une déception totale en ce qui concerne ma volonté de prolonger mon voyage.  
Cependant, l'histoire en elle-même m'a enchantée. Suite à la mort de sa mère, Mary Yellan, une jeune fille, déménage à l'auberge de la Jamaïque où vivent sa tante et son oncle qu'elle n'a encore jamais vu. Elle retrouve sa tante complètement depuis son mariage. Elle n'a plus aucune jovialité, elle tremble de peur et elle parle sans arrêt, comme pour masquer sa nervosité. Mary se doute que cela a à avoir avec son oncle et ses activités suspectes, et elle est déterminée à le dénoncer pour sauver sa tante.
J'ai été surprise de découvrir une héroïne avec du front tout le tour de la tête et une tête sur les épaules. Elle prend des risques inconsidérés, mais elle sait ce qu'elle veut et pourquoi elle prend ces risques. Pour l'héroïne d'une auteure de cette époque, c'est fort étonnant de voir une héroïne si forte. Il faut dire qu'à l'époque, les demoiselles étaient considérées comme de petites bêtes fragiles...
Le personnage de Jem m'a aussi fascinée. Il a toutes les qualités des héros des romances aujourd'hui : il est beau, il est grand, mais il est rebelle et il s'assume. Pour Mary, Jem représente un danger, mais elle sait qu'elle ne pourra pas y résister...
J'ai eu l'impression en lisant l'auberge de la Jamaïque d'avoir le privìlège de lire une des toutes premières romances moderne. Moderne par le portrait de ses personnages et par son scénario. Bien sûr, ne vous attendez pas à de l'érotisme... mais le personnage de Jem est tout de même diablement sexy !
Une autre qualité que je ne m'attendais pas à retrouver dans ce roman, c'est qu'il y a beaucoup de mystère, de suspense. On a l'impression de lire un véritable livre d'aventures tellement les rebondissements se succèdent rapidement ! La fin est plutôt facile à deviner, mais le fait d'avoir tout compris ne m'a pas du tout dérangée, parce qu'elle m'a satisfaite.
Ce n'était donc pas du tout ce à quoi je m'attendais, mais ce fût une très très belle surprise pour moi ! À quand mon prochain Daphne du Maurier ?

6 commentaires:

Vilvirt a dit…

Un classique de ma jeunesse, lu et relu ! Mon roman préféré de Daphné du Maurier ! Même le charme de Rebecca ne m'avait pas autant séduite à l'époque !...

Isa a dit…

@ Vilvirt : Je te comprends, même si je n'ai pas encore lu Rebecca. J'aurais aimé découvrir l'auberge de la Jamaïque quand j'étais plus jeune moi aussi !

Karine:) a dit…

J'ai bien aimé. Moins que toi, mais bien aimé quand même. Je n'ai pas vraiment trouvé de suspense quant à moi...

Isa a dit…

@Karine : En tout cas, comparé à d'autres romans écrits à cette époque, j'ai trouvé que ça bougeait beaucoup !

Enigma a dit…

Moi aussi j'ai commencé par ce roman, mon prochain sera "la maison sur le rivage" =)

Isa a dit…

@ Enigma : Je ne sais pas lequel je lirai la prochaine fois. Sans doute Rebecca ou la maison sur le rivage.