samedi 26 mars 2016

La tragédie des jumelles Dionne

Titre original : Time of Their Lives : The Dionne Tragedy
Éditions : Flammarion, 1994
308 pages

Quatrième de couverture :

1934. Cinq adorables petites filles nées le même jour... Les premières quintuplées à avoir jamais survécu. La presse s'empare de l'événement. Et la vie de ces petites filles se transforme en une véritable tragédie. Arrachées à leurs parents dès leur naissance pour être élevées, isolées et en même temps soumises à la curiosité populaire, elles sont exploitées sans vergogne. Lorsque âgées de huit ans, les jumelles Dionne quittent Quintland, leur hôpital particulier, pour enfin retrouver leurs parents, elles se sentent parfaitement étrangères. Elles sont désormais trop différentes...
 
Mon commentaire :
 
De l'histoire des quintuplées Dionne je ne connaissais que peu de choses, si ce n'est qu'elles avaient presque dès la naissance été retirées de leur famille pour être exhibées comme une curiosité de tous pendant des années. Du comment, je ne savais rien, lacune que m'a précisément permis de remplir cette biographie qui retrace la vie des jumelles depuis leur naissance jusqu'à leur retour à la maison familiale alors qu'elles avaient huit ans.
 
L'angle adopté ne m'a cependant pas plu, car il rendait le tout beaucoup trop neutre et journalistique à mon goût. J'aurais aimé sentir les émotions des auteurs au travers de ce qu'ils écrivent, sentir qu'ils ont une opinion sur les personnages du docteur Dafoe, du père Oliva Dionne (que les quintuplées ont par la suite accusé d'agressions sexuelles envers elles) ou encore de Mitchell Hepburn, le premier ministre Ontarien qui a impunément exposé les jumelles au public pour s'enrichir...
 
Au lieu de cela, les faits sont froidement exposés, et ce, jamais du point de vue des quintuplées dont on apprend à peine leur noms.
 
Bref, ce livre est un bon résumé de la bataille des parents des jumelles Dionne pour regagner la garde de leurs enfants. Il démontre aussi clairement l'injustice que subissaient quotidiennement les parents des jumelles. Mais j'aurais bien aimé en savoir plus sur les quintuplées elles-mêmes...

Aucun commentaire: