mardi 30 août 2011

Les passeurs de littérature- Guide pratique pour l'enseignement du français

Presses de l'Université Laval, 2011
Collection : Profession PROF
104 pages + un cédérom

Quatrième de couverture :

Cet ouvrage est dédié à l'enseignement du français au secondaire. Il rassemble les meilleurs moments vécus en salle de classe par une pédagogue expérimentée. Vous y trouverez entre autres des activités pédagogiques et des idées de romans, de pièces de théâtre, des poèmes et des slams qui ont fait leurs preuves et ont touché plusieurs jeunes adolescents.
L'auteure transmet un magnifique message aux stagiaires et aux jeunes enseignants. Sa passion pour l'enseignement du français et son engagement auprès de ses élèves sont une réelle source d'inspiration. Les enseignants en herbe apprécieront ce guide pour son côté pratique et se familiariseront avec le milieu du secondaire grâce aux dix règles d'or que l'auteure propose.
Un disque compact accompagne ce guide. Il contient plusieurs fiches de lecture de romans, des activités et des grilles d'analyse ou d'évaluation, modifiables en fonction des choix pédago­giques des enseignants.

LAYLA KHANJI enseigne le français à l'école secondaire Westmount High School, une école publique qui offre un programme d'immersion française en plus des autres programmes d'enrichissement (A.P.) Elle a un baccalauréat en linguistique et en enseignement du français de l'Université de Montréal. Sa lettre à l'auteure, Anna Gavalda, a été choisie par le Club de lecture du journal La Presse en 2004.

Mon commentaire :

Wow. Ce petit livre de 104 pages devrait être mis entre les mains de tous les enseignants débutants en français, entre celles de ceux qui se destinent à cette profession, de même qu'entre celles des enseignants de français en mal d'inspiration.
Ce petit livre a beau être court, il est un concentré d'idées de lectures à faire avec ses élèves, de réflexions, de trucs pour garder une classe animée et intéressée, et de sources diverses où aller puiser encore plus d'idées ou de trucs.
Le livre se lit en moins de deux, mais on a envie de le relire, de le décortiquer et de prendre des notes (ce que j'ai fait, puisque le livre ne m'appartient pas). Les passeurs de littérature est en fait si complet qu'il m'a fait regretter d'avoir choisi le profil primaire plutôt que le profil secondaire. C'est que grâce à l'auteure, toutes les possibilités de projets et d'activités avec les élèves du secondaire sont mises en évidence et nous font rendre compte que toutes ces idées ne sont malheureusement pas nécessairement applicables au primaire. Quel dommage qu'il n'y ait pas un pareil guide pour les étudiants et étudiantes qui se destinent à l'enseignement primaire !
Le disque compact, quant à lui, est aussi très complet et comprend entre autres de nombreuses fiches de lecture, questionnaires de compréhension de lecture, grilles d'évaluation, etc. C'est un matériel très complet que nous propose-là Layla Khanji et en plus, il nous est permis de transférer les dossiers sur notre ordinateur ! C'est le fruit de toute une carrière que l'auteure nous offre là avec beaucoup de générosité.
Je ne saurais vous dire combien je suis heureuse d'être tombée par hasard sur cette nouveauté à la bibliothèque. Si je me retrouve un jour avec une classe au secondaire, je saurai quoi faire !

lundi 29 août 2011

Les liaisons dangereuses

Mon édition : Presses Pocket, 1989
Première publication : 1782
487 pages

Résumé (trouvé sur Babelio) :

Au petit jeu du libertinage, l'adorable Valmont et la délicieuse Madame de Merteuil se livrent à une compétition amicale et néanmoins acharnée : c'est à celui qui aura le plus de succès galants, et le moins de scrupules. Peu importent les sentiments, seule la jouissance compte. Les conquêtes se succèdent de part et d'autre, jusqu'à ce que Valmont rencontre la vertu incarnée : la présidente de Tourvel. Elle est belle, douce, mariée et chaste : en un mot, intouchable. Voilà une proie de choix pour Valmont : saura-t-il relever ce défi sans tomber dans les pièges de l'amour ? De lettre en lettre, les héros dévoilent leurs aventures, échangent leurs impressions et nous entraînent dans un tourbillon de plaisirs qui semble n'avoir pas de fin. Ce sulfureux roman a longtemps été censuré, ce qui ne l'a pas empêché de fasciner des générations de lecteurs et, plus près de nous, de captiver bon nombre de cinéastes : Les Liaisons Dangereuses de Stephen Frears mais aussi les adaptations de Roger Vadim, et de Milos Forman.

Mon commentaire :

Je vous avoue d'emblée que je ne sais trop quoi dire sur Les liaisons dangereuses, parce que tout au long de ma lecture, ma raison et mon ressenti se sont disputés.
Pour parler tout à fait franchement, la plupart du temps, je me suis ennuyée. Je trouvais certaines lettres trop longues, d'autres trop ennuyeuses et certaines enfin m'énervaient au plus haut point ! Toutes ces civilités, ces faux-semblants, cette hypocrisie et aussi cette naïveté de certains personnages me soulevaient le coeur. Cette manie de tourner autour du pot, de ne pas aller droit au but me frustrait car je n'avais pas envie de me casser la tête.
En même temps, toutefois, j'étais fascinée par les personnages du vicomte de Valmont et de la marquise de Merteuil. Je me demandais tout le temps jusqu'où iraient leurs machinations, leur malhonnêteté, même ! J'étais aussi curieuse de savoir où cette histoire pouvait s'en aller, comment elle pourrait se terminer sans laisser un arrière-goût d'inachevé. J'étais donc d'autant plus frustrée de voir que l'intrigue n'aboutissait pas, ou à tout le moins, ne semblait pas aboutir à cause de tous ces flaflas et cette dentelle dans l'écriture.
Voilà pour mon ressenti. Ma raison, elle, me disait que c'était une oeuvre absolument géniale. Elle me disait aussi que je ne pouvais absolument pas espérer une écriture plus directe, plus limpide, puisque les moeurs de l'époque empêchaient l'auteur d'être plus clair. Aussi est-ce déjà un miracle qu'il ait pu traiter de libertinage tout en étant publié, même censuré ! Je comprends sans mal pourquoi ce livre a été un véritable succès dès sa sortie. L'intrigue est très bien pensée et l'histoire osée. N'empêche que je me suis le plus souvent ennuyée et que j'avais bien hâte d'enchaîner avec une lecture plus facile, qui me permettrait de ne pas me casser la tête.


16/20

samedi 27 août 2011

Masse critique Québec de retour !


Je l'attendais avec impatience, ce retour de l'opération Masse Critique Québec ! Et pour mon plus grand bonheur, la sélection semble plus complète que l'an dernier ! Parions que les éditeurs québécois commencent à se rendre compte de l'impact publicitaires de nos blogues ...
Rendez-vous donc le 1er septembre à 9h pour l'inscription !

Ajouts à mal PAL (depuis décembre dernier)

Ouf ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé de mes dernières acquisitions livresques ! Par conséquent, il y en a un assez grand nombre, donc vous m'excuserez si je ne prends pas la peine de mettre les premières de couverture de tous ces achats !

Voici donc la liste de tous les livres que j'ai achetés ou qui m'ont été offerts depuis Noël dernier. Je dois dire à ma défense que plusieurs de ces livres ont été achetés dans le but de remplir ma mission qui est d'intéresser mon père à la lecture ! De plus, ma mère s'étant récemment réinscrite à Québec Loisirs, certains livres qui sont entrés dans ma bibliothèque sont en fait ses achats à elle, que (par devoir, bien entendu...) je m'oblige à garder dans ma bibliothèque et à lire !!!! Assez parlé, la voici enfin cette liste :

  1. Auzias, Dominique : Le petit Futé Togo (En cours)
  2. Berry, Steve : La prophétie Charlemagne
  3. Brouillet, Chrystine : Promesse d'éternité
  4. Brouillet, Chrystine : Sans pardon
  5. Christie, Agatha : Cinq petits cochons
  6. Christie, Agatha : Dix brèves rencontres
  7. Christie, Agatha : Meurtre en Mésopotamie
  8. Christie, Agatha : Némésis
  9. Christie, Agatha : Les sept cadrans
  10. Cousin, Nathalie : 15 minutes par jour pour être en forme
  11. Coutu, Jean : Sans prescription ni ordonnance
  12. Dion, Lise : Le secret du coffre bleu
  13. Diouf, Boucar : Le brunissement des baleines blanches
  14. Dumas, Alexendre : La reine Margot
  15. Dumas, Alexandre : Les trois mousquetaires
  16. Gallay, Claudie : Les déferlantes
  17. Gill, Pauline : Évangéline et Gabriel
  18. Guénette, Zoé : Apéros, cocktails et petites bouchées : Recevoir pour toutes les occasions
  19. Indridason, Arnaldur : La femme en vert
  20. Shaffer, Mary Ann : Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
  21. Rankin, Ian : La colline des chagrins
  22. Reichs, Kathy : Entre deux os
  23. Reichs, Kathy : Viral
Je suis par ailleurs désolée de constater que sur les seuls 9 livres de ma bibliothèque que j'ai lus depuis Noël dernier, 5 d'entre eux font partie de ceux-ci... Je dois vraiment faire un effort pour lire les livres qui traînent depuis déjà trop longtemps avant d'entamer ceux qui sont encore tout neufs ! Ah, tentation, quand tu nous tiens !

lundi 22 août 2011

Éduquer son chien pour les nuls

Titre original : Dog Training for Dummies
Série: Pour les nuls
Année d'édition : 2006
Première parution : 2005
334 pages

Quatrième de couverture :

Couché ! Assis ! Fais le beau ! Donne la patte !
Votre chien n'écoute rien, il n'en fait qu'à sa tête, et vous vous époumonez en vain ? Il a besoin d'être éduqué !
Avec ce guide, vous apprendrez à mieux comprendre le comportement de votre animal, et à employer les bonnes techniques pour en faire un parfait compagnon.
Éduquer son chien pour les Nuls vous propose des exercices simples et ludiques, adaptés au chiot et à l'adulte. Pas à pas, vous apprendrez à votre chien à marcher en laisse, à s'asseoir, à rapporter un objet, à venir quand on l'appelle.
Vous découvrirez aussi comment lui faire perdre ses mauvaises habitudes en douceur.
Enfin, si vous souhaitez vous lancer à un concours d'agility, de doggy dancing ou de déterrage avec votre chien, vous trouverez toutes les informations pour vous entraîner ensemble, et devenir des champions !
Avec les nuls, vous saurez tout sur votre compagnon à quatre pattes !

Mon commentaire :

Voilà plus de deux ans maintenant que ce livre traînait sur mon chevet, en attendant d'être terminé... Mais ce n'est pas parce que ce n'est pas un bon livre, ni parce que celui-ci n'est pas pertinent. Au contraire, les auteurs savent tout à fait de quoi ils parlent et ils ont transformé ce bouquin en une véritable bible pour quiconque souhaite avoir un chien ou éduquer celui qu'il a déjà.
Pour mieux comprendre pourquoi je l'ai finalement abandonné, il faut donc que vous connaissiez l'histoire de mon chien...
Il y a quatre ans, nous avons acheté notre bichon frisé dans un élevage ou il était le seul bichon dans une cage avec quatre pinsher nains très agités. Dans leurs cages, les chiens semblaient abandonnés à eux-même.
Lorsque nous avons acheté notre chien, celui-ci avait déjà quatre mois, et c'est quatre mois qu'il avait passés sans avoir eu quelque élevage que ce soit par rapport à la propreté. C'est aussi un mois au moins qu'il avait passé dans sa cage à se faire, j'imagine, harceler par les pinsher. Par conséquent, au début, notre bichon était très craintif. Comme nous avons toujours donné des noms de nourriture à nos animaux, nous avons par conséquent décidé de lui donner le nom farfelu de Croûton, puisqu'il semblait sans vie, toujours à « croûter » sur le divan.
Croûton n'a cependant pas tardé à changer de caractère, et le voilà maintenant très agité, limite dérangeant. C'est alors que j'ai décidé d'acheter Éduquer son chien pour les nuls. Ce livre m'a énormément servi, entre autres pour apprendre à Croûton à marcher correctement avec sa laisse, pour lui apprendre à s'asseoir, se coucher, donner la patte, rester au pied, etc. C'est vraiment un excellent guide à cet égard. Mais malgré tous mes efforts, Croûton continuait toujours à japper sans arrêt, plus par nervosité et par crainte que par agressivité. Sans compter que malgré tous nos efforts, il n'était toujours pas propre.

Croûton avec son ami Brutus, un chien que j'ai gardé plusieurs fois lors de l'absence de ses maîtres
Alors, il est arrivé deux choses. Dans ma lecture du guide, j'en suis arrivée à la section sur les concours de chien. J'ai perdu mon intérêt pour le livre. Même si cela m'avait intéressé, il était clair que Croûton ne deviendrait jamais un chien de concours. Du coup, le livre est demeuré longtemps, très longtemps sur mon chevet, en attente d'être terminé.
Puis, mon chien s'est mis à avoir du sang dans son urine. Nous devions le sortir à toute heure du jour et de la nuit pour ne pas qu'il s'échappe partout. Mais malgré cela, la maison au complet commençait à sentir le pipi. Il était temps d'en arriver à cette solution de dernier recours. Le faire euthanasier. Jamais nous n'aurions cru en arriver à cette extrémité, mais vraiment, nous croulions tous de fatigue à force de ne pas dormir la nuit depuis quatre ans. La maison empestait et les planchers sont devenus tout noirs, complètement détruits par l'urine. Nous n'avions plus le choix. Malgré tous les bons moments que nous avons passé avec Croûton (c'était le chien le plus enjoué que vous pouvez imaginer, et aussi le plus intelligent), nous l'avons fait euthanasier il y a deux semaines. Il nous manque énormément, et son absence est plus qu'évidente dans la maison.
Pour cette raison, je me sens maintenant totalement incapable de terminer Éduquer son chien pour les nuls.
Mais je le garde précieusement pour le jour ou je me procurerai un nouveau chiot. Cette fois, je vais bien me préparer avant de l'acheter, et je serai prête à l'éduquer comme il se doit. Je ne ferai plus non plus l'erreur de choisir un chiot trop vieux, car cela nous enlève beaucoup de chances d'avoir du succès dans l'éducation de notre chien.
Finalement, ce billet aura plus été un hommage à Croûton qu'une véritable critique ! C'est pourquoi je vous invite à lire l'excellente critique de Keltia, ainsi qu'à lire l'extrait suivant :


samedi 20 août 2011

Le journal d'Aurélie Laflamme- Sur le point de craquer !

Âge : À partir de 10 ans
Éditions les Intouchables
Série Aurélie Laflamme, tome 2
249 pages

Résumé de l'éditeur :

Aurélie n'en peut plus ! Sa mère cherche l'amour sur Internet et Aurélie s'inquiète : elle pourrait tomber sur des maniaques ! Quant à sa meilleure amie, Kat, elle est en plein chagrin d'amour, se révolte contre tous les gars de la terre et propose à Aurélie un pacte de célibat qui les liera jusqu'à la fin du secondaire !
Mais le coeur d'Aurélie balance entre la proposition de son amie et ses sentiments de plus en plus forts pour Nicolas. Pour couronner le tout, son nouveau voisin se montre plutôt envahissant, et elle a une montagne de travail à faire pour améliorer ses résultats scolaires... Pas étonnant qu'elle soit sur le point de craquer !

Mon commentaire :

J'ai eu autant de plaisir, sinon plus, à lire ce deuxième tome du journal d'Aurélie Laflamme que le premier. Il y a toujours autant d'humour, d'ironie et de situations cocasses ! J'adore tout particulièrement les À l'agenda d'Aurélie, qui sont toujours des notes disons... assez originales. Décidément, cette jeune ado n'a pas fini de me faire rire ! Dans ce tome-ci, Aurélie décide finalement d'avoir un chum. Mais malheureusement, elle doit sortir avec celui-ci dans le dos de son amie pour ne pas briser le pacte qu'elle a fait avec celle-ci... Le meilleur moyen de se mettre les pieds dans les plats ! Et comme si ce n'était pas assez, un nouveau voisin, Tommy, entre en scène et vient brouiller les cartes... J'ai bien hâte de voir ce qu'il va se passer dans le prochain tome !



*****
Aussi lu d'India Desjardins :

jeudi 18 août 2011

Peter Pan

Âge : Euh... J'ose pas trop m'avancer là-dessus.
Titre original : Peter Pan
Première représentation : Le 27 décembre 1904, à Londres
Mon édition : Folio junior, 1988
239 pages

Résumé de l'éditeur :

C'était un vendredi soir, M. et Mme Darling dînaient chez des amis et la nurse Nana- une chienne terre-neuve- était attachée à la cour. La voie était donc libre pour que Peter Pan, le garçon qui refusait de grandir, vienne chercher son ombre, et entraîne les petits Darling vers le Pays de Nulle Part. Une île enchantée habitée par des sirènes, des Peaux-Rouges, des fées et des pirates dont le capitaine n'est autre que le sinistre Jack Crochet qui a juré de se venger de Peter Pan, qui est à l'origine de son crochet de fer.

Mon commentaire :

Je vous le dit tout de suite, n'ayant jamais été particulièrement fan des films de Walt Disney (même lors de mon enfance), j'avais tout oublié de Peter Pan ou presque. Tout ce que je me rappelais du film, c'est qu'il partait avec des enfants en volant dans la nuit et qu'il portait une robe verte.  Par conséquent, je ne suis pas très bien placée pour faire une analyse poussée des différences qui existent entre l'histoire originale et l'adaptation de Walt Disney. Tout ce que je sais, c'est que le personnage de Peter Pan n'était sûrement pas aussi... disons original.
Comme bien souvent, avec les contes et les histoires pour enfants, on a pris une version originale assez sombre pour la transformer en quelque chose de ludique. C'est pourquoi je n'ai pas envie de me mettre dans l'eau chaude en donnant un âge pour la lecture du roman.
Je me contenterai donc de vous donner mes impressions. Tout d'abord, je dois dire que j'ai été totalement désarçonnée par la narration. Oui, c'est de la littérature jeunesse, et on le voit à la manière dont Barrie semble s'adresser aux enfants. Le merveilleux est également bel et bien présent. Pourtant je n'ai cessé de penser que ce récit s'adressait finalement plus aux adultes qu'aux enfants. On dirait qu'il y a toujours des paroles cachées sous la plume de Barrie, des symboles derrière ses personnages. Aussi serait-ce fascinant de procéder à une analyse plus poussée du récit.
Mais pour être tout à fait honnête, côté divertissement, je me suis pas mal ennuyée. Je n'avais d'avance pas beaucoup de sympathie pour le personnage de Peter Pan, alors le découvrir aussi mesquin et hautain ne m'a pas bien aidée. Et puis, comme je l'ai déjà dit, le style m'a beaucoup déstabilisée. J'avais souvent du mal à garder mon attention. C'est bien dommage ! Je suis néanmoins heureuse d'ajouter ce roman à la liste des classiques que l'on doit avoir lu dans sa vie (et aussi pour le Baby-Challenge classiques 2011 de Livraddict) !


15/20


5/10

lundi 15 août 2011

Sorcière- Métamorphose

Âge : À partir de 12 ans
Titre original : Changeling
Éditions ADA
Paru en 2011
383 pages

Résumé de l'éditeur :

La terre remue constamment sous mes pieds.

Je pensais avoir découvert la vérité sur qui je suis.
Mais tout ce que j'ai appris n'était en fait qu'un mensonge.

Je ferai tout ce qu'il faut pour découvrir
ce que je dois savoir.
Je sacrifierai pratiquement tout.

Je dois savoir qui- ou ce que- je suis.

Mon commentaire :
 
Encore un très bon tome de la série Sorcière. J'ai eu beaucoup de plaisir à me replonger dans cette série, même si le huitième tome est pas mal moins mouvementé que les deux derniers tomes. En effet, cette série semble avoir des hauts et des bas, mais rassurez vous, lorsqu'on se retrouve dans le creux de la vague, c'est habituellement pour mieux remonter dans le tome suivant !
Dans ce tome-ci, Morgan est appelée par le conseil des sorcières à entrer en communication avec son père car celui-ci a des plans qui ne plaisent pas du tout au conseil... Je n'en dis pas plus, car ce serait gâcher le plaisir à ceux qui n'ont pas encore commencé cette série et qui souhaitent la lire dans un avenir rapproché.
Vivement le tome 9, donc !

samedi 13 août 2011

Comme deux navires qui se croisent dans la nuit

Éditeur : Belfond
Année de parution : 2008
237 pages

Résumé de l'éditeur :

Tumata Robinson a grandi avec ses trois soeurs dans le domaine paisible et protégé d'Ofaipapa, à Tahiti, entourée de servantes et de préceptrices, mais sans sa mère Philomène, décédée très jeune d'une tumeur au cerveau... C'est en tout cas ce que lui a toujours raconté William Albert Robinson, dit Robbie, son père adoré, l'un des premiers navigateurs à avoir fait le tour du monde à la voile à la fin des années 1920.
Après la mort de Robbie, en 1988, Tumata décide de percer le mystère qui entoure les circonstances de la disparition de sa mère, car elle sent que son père lui a caché la vérité. En remontant le passé, elle découvre que cet homme charismatique et brillant, qui a reçu les honneurs de la Maison Blanche, ami de Marlon Brando, et surtout infiniment respecté à Tahiti pour avoir financé un institut de recherches sur la filariose, ce père tant admiré était aussi un collectionneur de jolies femmes: ainsi Florence, une richissime héritière de Boston, qu'il a épousée et avec laquelle il a eu un fils, ou la volcanique Sally, une artiste peintre américaine, sans oublier les superbes vahinés qui défilaient à Ofaipapa. Au fil de ses recherches, en interrogeant les personnes qui ont connu ses parents, Tumata découvre que sa mère était une servante courageuse et dévouée au service du navigateur, qui lui donnera trois filles avant de disparaître tragiquement à l'âge de vingt-six ans dans ce qui a été le dernier bagne de Tahiti, transformé en hôpital psychiatrique...
Une quête émouvante, mais aussi une plongée poétique dans le Tahiti riche et coloré de W. Somerset Maugham, loin des clichés exotiques.

Mon commentaire :

Tout ce qui doit être dit- et même plus que pas assez- se trouve sur la quatrième de couverture de cet ouvrage, qui est en fait un récit de l'auteure sur les recherches qu'elle a faites sur sa mère disparue alors qu'elle était très jeune (décidément, je baigne dans les histoires de recherches sur les générations antérieures, ces temps-ci). Son père ayant été très secret pendant toute sa vie sur les causes de la mort soudaine de sa mère, Tumata Robinson décide un jour de découvrir la vérité suite à un rêve troublant où se trouvait sa mère. À partir de là, l'auteure fait des découvertes pas toujours réjouissantes mais qui toujours lui permettent d'aller plus loin dans sa quête de la vérité.
En bref, un récit comme tant d'autres sur ce sujet, mais avec en prime les bonnes odeurs de Tahiti, les montagnes et la mère, les fruits exotiques et plein de beaux hommes et de belles femmes ! Un bon moment de lecture, mais sans plus. J'ai quand même maintenant encore plus le goût de découvrir cette contrée lointaine qu'est Tahiti !


Racines

Titre original : Roots
Mon édition : Robert Laffont, 1981
Première publication : 1976
477 pages

Résumé trouvé sur Babelio :

" Sous la lune et les étoiles, seul avec son fils, Omoro procéda au dernier rite de l'imposition du nom. Il marcha jusqu'aux confins du village, et là, élevant le petit en lui tournant le visage vers le ciel, il murmura tout doucement : " Regarde, cela seul est plus grand que toi ". " Alors qu'il ramassait du bois pour en faire un tambour, le fier Kinté, fils d'Omoro, est capturé par des toubabs qui l'envoient récolter le coton de l'autre côté de l'Océan, en Virginie. Le destin de sa race est scellé : ses descendants seront esclaves de père en fils, humiliés, battus, vendus au plus offrant, séparés de ceux qu'ils aiment. En faisant revivre son aïeul et sa lignée sur sept générations, l'auteur retrace l'histoire terrible, déchirante et véridique de ses ancêtres africains. Une immense saga.

Mon commentaire :

Je découvre- tardivement, il est vrai (mais vaut mieux tard que jamais, n'est-ce-pas ?), ce roman basé sur des faits vécus qui fut un succès dans les années 80. Force est de constater que Racines a toujours autant d'impact. Dire que j'ai adoré, ce serait peu dire. J'ai trouvé cela captivant, étonnant et magistral !
Racines, c'est le récit de sept générations d'une famille noire des États-Unis, depuis la capture par un toubab de Kounta Kinté, un Gambien fort admirable au XVIIIe siècle, puis transporté jusqu'en Amérique par un négrier dans des conditions effroyables, jusqu'à l'auteur qui, poussé par les histoires de sa grand-mère sur ses ancêtres esclaves, a entrepris des recherches poussées dans le but de vérifier la véracité de certaines histoires transmises de générations en générations par la tradition orale.
Alex Haley nous transporte tout d'abord dans le petit village de Djouffouré en Gambie où naît Kounta Kinté, son ancêtre. La rigueur de la recherche de l'auteur transparaît dans chaque page, alors qu'il nous fait découvrir petit à petit la culture et les traditions du peuple Mandingue à l'époque des captures d'esclaves. J'ai retrouvé avec bonheur et stupéfaction certains éléments de mon récent voyage en Afrique de l'Ouest : les calebasses, les petites huttes de terre cuite, la religion musulmane ainsi que de délicieux fruits que j'ai eu le bonheur de déguster au Togo. Comme quoi la vie en Afrique n'évolue pas aussi vite qu'en Amérique ! Je me suis attachée aux personnages de Kouta Kinté, d'Omoro son père, de Binta sa mère et de ses trois frères. J'ai ressenti l'attachement de ces personnages pour leur terre, leur respect des traditions aussi profondément que cela est possible pour l'occidentale que je suis. J'ai assisté avec beaucoup de douleur et de fierté à l'initiation de Kinté au monde des adultes. Puis, j'ai eu le coeur brisé lorsqu'il s'est fait capturer par un toubab et lorsque son long calvaire a commencé. Et ce, même si je savais pertinemment ce qui s'en venait. Je crois que mon voyage au Togo m'a beaucoup aidée à comprendre l'attachement des Africains pour leur terre, et j'ai eu doublement de la peine lorsque Kounta Kinté l'a quittée pour ne plus jamais revenir.
Cependant, j'ai fini par revenir de ma déception de quitter la Gambie pour éprouver des émotions plus fortes encore en accompagnant Kounta sur le bateau qui l'a mené aux États-Unis. Quelle honte que la façon dont les noirs étaient traités ! J'étais totalement révoltée. Comment pouvait-on les traiter comme du vulgaire bétail ?!?! C'est impardonnable.
On assiste ensuite à la vente, aux tentatives d'évasion, puis à la revente de notre personnages principal. Et ce, toujours avec beaucoup d'affliction. Puis, les choses prennent une tournure plus optimiste avec son mariage avec Bell, la cuisinière de la grande maison, et avec la naissance de leur fille Kizzy. Le récit devient presque facile en comparaison avec ce qu'on a lu auparavant, lorsque PAF ! Le malheur frappe à nouveau. À ma plus grande déception, nous quittons alors Kounta Kinté pour découvrir les destinées de son enfant, des ses petits-enfants, arrière-petits-enfants, etc., jusqu'à l'auteur. Une fois passée cette petite déception, j'ai su accrocher à la vie de tous ces descendants, toujours avec un intérêt renouvelé.
Puis finalement, la fin. Découvrir comment Alex Haley a découvert toutes ces parcelles de son histoire m'a fascinée et m'a aussi beaucoup émue. Tellement que je regrette presque de ne pas avoir d'ancêtres africains pour pouvoir découvrir mes origines sur cette terre ! En tout cas j'ai maintenant bien envie de découvrir mes origines, et je regrette énormément que chez nous, la tradition orale n'ait pas la même importance que dans les pays africains.


Catégorie : Végétal

mardi 9 août 2011

Marco Polo À la découverte de l'Asie

Éditions Glénat, 2009
Collection : La bibliothèque des explorateurs
272 pages

Résumé de l'éditeur :

Le Devisement du monde qui relate le voyage de Marco Polo en Asie est un des grands textes du Moyen Âge. Ce livre n'a cessé de captiver ethnologues, historiens, géographes, explorateurs, et tous ceux qui se passionnent pour les mondes lointains.
Philippe Ménard, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, membre de la Medieval Academy of America et de l'Accadamia dei Lincei (Rome) a dirigé une équipe de quinze savants qui a publié en six volumes la version française de ce texte fascinant. Il retrace ici le long périple du voyageur vénitien. Cet ouvrage se distingue de l'album publié en 2007 dans la collection de la Société de Géographie par des illustrations nouvelles, des explications plus étendues et d'abondantes notes. L'iconographie, tirée de manuscrits médiévaux et de photographies actuelles, donne un agrément supplémentaire à l'ouvrage.

Mon commentaire :

Quand est venu le moment de trouver le livre que j'allais lire sur l'Asie pour mon challenge Récit et carnets de voyage, je me suis dit : « Tiens, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir qui est ce Marco Polo, exactement ? » J'ai l'impression qu'il est l'un de ses personnages que tout le monde connaît de nom mais que peu de personnes connaissent vraiment. C'est donc avec enthousiasme que je me suis lancée dans la lecture de Marco Polo À la découverte de l'Asie.
Si mon objectif de mieux connaître le personnage de Marco Polo a été rempli avec succès, je dois dire que je suis plutôt déçue de ma lecture. Plus qu'une biographie de l'homme, c'est une analyse de ses écrits qu'on lit ici. Il y a, comme le précise la quatrième de couverture, « d 'abondantes notes », ce qui pour un chercheur est une mine d'or mais qui pour la lectrice que je suis est plutôt ennuyant. Je n'ai pas besoin de savoir si telle ou telle affaire qu'a racontée Marco Polo est vraie ou pas, ou de savoir que personne ne sait exactement par où il est passé. Oui, bon, Marco était crédule. Mais il vivait au XIIIe siècle bon sang ! Et il était l'un des premiers hommes à s'aventurer aussi loin. Bien sûr qu'il devait être naïf et croire à tout ce qu'il entendait ! Ce qu'il découvrait quotidiennement était tellement loin de sa réalité !
À un moment donné, je me suis dit que j'aurais plutôt dû lire Le Devisement du monde, mais les descriptions qu'en fait Philippe Ménard me rebute. C'est une longue succession de descriptions de pierres précieuses, de bois, de soies et d'épices que l'on peut retrouver dans différents pays, sans un seul mot sur les difficultés rencontrées, ce qui le poussait à vouloir toujours aller plus loin, etc.
Ainsi, je ne peux pas dire que cette lecture a été un véritable plaisir, mais je suis heureuse de pouvoir enfin dire qui est Marco Polo. En plus, à cause des nombreuses références faites aux Contes des mille et une nuits et suite à ma lecture du Comte de Monte Cristo qui en faisait aussi amplement mention, j'ai maintenant envie de me lancer dans cette lecture !


Le journal d'Aurélie Laflamme- Extraterrestre... ou presque !

Âge : À partir de 10 ans environ
Éditions des Intouchables, 2006
247 pages

Résumé de l'éditeur :

À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent aucune affinité avec personne. Depuis le décès de son père, sa mère est un vrai zombie, mais la voilà soudainement qui revit (et qui va même jusqu'à porter des dessous affriolants!). Pourrait-il y avoir un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l'école? (ou-ach!) Quant à sa meilleure amie, Kat, l'amour lui ramollit complètement le cerveau. Pas question de s'y laisser prendre, elle aussi ! Mais personne n'est à l'abri d'un coup de foudre...
Et, au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu'une chose, trouver sa place dans l'univers.

Mon commentaire :

Voilà une belle petite lecture rafraîchissante ! En plein ce dont j'avais besoin en ce moment. Tout n'est pas rose dans ma vie en ce moment, donc de lire ce roman jeunesse en même temps que Racines me permet de ne pas trop me démoraliser !
Aurélie Laflamme est une adolescente pas comme les autres (enfin, c'est ce qu'elle croit). Elle se sent différente, quasiment comme une extraterrestre tellement personne ne semble la comprendre. Elle a pourtant les soucis typique d'une fille de son âge : faire comprendre à sa mère qu'on a pas tout le temps besoin de faire le ménage, ne pas avoir l'air ridicule devant un beau garçon, régler sa chicane avec sa meilleure amie, obtenir de meilleures notes à l'école, comprendre et accepter que sa mère a aussi une vie amoureuse, etc. Bref, rien de plus typique !
Mais là où se trouve l'intérêt de ce journal, c'est dans la façon qu'a Aurélie de raconter les péripéties de sa vie. Plein d'humour et de sarcasme. J'adore ! J'ai bien ri à quelques reprises en lisant ses notes à elle-même ou en voyant comment elle sait faire preuve d'autodérision.
Le journal d'Aurélie Laflamme, c'est une lecture simple, facile et sans soucis. Loin d'être inoubliable, mais à consommer sans modération. Pas de doute que vous me verrez critiquer la suite sous peu.
En plus d'avoir été un baume pour mon p'tit coeur, ce livre si rapidement lu permet d'augmenter ma participation à trois challenges ! Alléluia ! J'en ai besoin, car la fin de l'année approche vite, l'air de rien...

Catégorie : prénom



lundi 1 août 2011

Les 100 livres préférés des blogueurs

Hélas ! Encore une preuve que je ne sais jamais quand m'arrêter ! Je me déjà engagée dans tant de challenges que j'en ai pour une bonne partie de ma vie, et là je tombe sur le challenge Les 100 livres préférés des blogueurs ! sur le blog Palace of Books. Et, ne sachant absolument, mais alors absolument pas résister à rien, je me suis inscrite à la catégorie Ultime Challenge, consistant à lire l'entièreté des 100 livres qui constituent la liste ! Ah, je me désespère moi-même !
Ce qu'il y a de bien, toutefois, c'est que je n'ai pas besoin de faire de billets sur les livres que j'ai lus avant de chroniquer mes lectures sur mon blog. Donc, pas de relecture nécessaire (à moins que je n'en ai envie). Et puis, franchement, dans le cas de certains des romans qui se retrouvent sur la liste, j'avais besoin d'un coup de main pour les lire parce que ce n'est pas nécessairement le genre de livres que je serais portée à choisir moi-même.
Ce qui est moins bien, cependant, c'est que mes lectures se retrouvent hypothéquées pour une couple d'années ! J'ai non seulement ce challenge-ci, mais plusieurs autres dont celui sur Agatha Christie où comme une poule pas de tête je me suis engagée à lire l'oeuvre intégrale... Enfin ! Je suis qui je suis ! Il faut bien l'assumer...

Voici donc les conditions pour participer au challenge :


- Que vous faisiez un article pour dire que vous participez au challenge (ou à la suite d'un article challenge déjà créé) avec la liste des livres à lire pour le/les challenges.
- Que vous y mettiez le logo du challenge (si vous avez un logo meilleur à me donner n'hésitez surtout pas!) et le lien du blog. Quand vous avez lu un des livres du challenge auquel vous participez, créez une chronique avec l'avis du livre (ou saga) et le logo du challenge. Puis postez-moi le lien sur cet article et je vous marque le livre comme lu !
-Si vous avez déjà lu des livres du challenge auquel vous participez, postez-moi votre critique et je vous les compte comme lus.)

Pour les sagas : Je ne demande pas de lire TOUT les tomes d'une saga (surtout pour les sagas de 12 tomes) mais au moins de les commencer et de découvrir des livres qu'on aurait pas forcément lu de soi- même! Il me suffit juste d'avoir une chronique de la saga en général donc si vous aimez pas la saga dès le tome 2 ou 3 faites une chronique pour dire que vous n'aimez pas. Je la compterai comme lue.


Voici donc enfin la fameuse liste en question, qui fait suite à un sondage effectué auprès d'environ 1200 lecteurs.

Les livres sont classés selon le nombre de votes qu'ils ont reçu, à titre d'information.

1 Harry Potter de J.K. Rowling  LU
2 Orgueil et préjugés de Jane Austen LU
3 Le seigneur des anneaux de J-R-R Tolkien PAL
4 Hunger Games de Collins Suzanne
5 Le petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry
6 La quête d'Ewilan de Pierre Bottero
7 Roméo et Juliette de William Shakespeare LU
8 Le journal d'Anne Frank d'Anne Frank LU
9 Le Pacte des Marchombres de Pierre Bottero
10 Les enfants de la liberté Marc Levy
12 Dracula de Bram Stoker
13 Twilight de Stephenie Meyer
14 Le malade imaginaire de Molière
15 Les fourmis de Bernard Werber
16 Les Ames Vagabondes de Stephenie Meyer
17 Comment se débarrasser d'un vampire amoureux de Beth Fantaskey
18 À la croisée des mondes de Philip Pullman LU
Les royaumes du Nord
La tour des anges
Le miroir d'ambre
19 Journal d'un vampire de L.J. Smith
20 Les chevaliers d'émeraudes d'Anne Robillard
21 No et moi de Delphine de Vigan
22 Candide de Voltaire
23 Les bannis et les proscrits de James Clemens
24 Le monde de Narnia de C.S.Lewis
25 Percy Jackson de Rick Riordan
26 L'Héritage de Christopher Paolini
27 Dom Juan de Molière
28 Entretien avec un vampire d'Anne Rice
29 Si je reste, de Gayle Forman
30 Zadig de Voltaire
31 La fille de papier de Guillaume Musso
32 Et si c'était vrai de Marc Levy LU
33 La confrérie de la dague noire de J. R. Ward
34 Les Orphelins Beaudelaire de Lemony Snicket
37 Le Parfum de Patrick Süskind LU
38 Robert des Noms Propres d'Amélie Nothomb
39 Anita Blake de Laurell K.Hamilton
40 Le premier jour et la première nuit de Marc Levy
41 Jane Eyre de Charlotte Brontë LU
42 La Trilogie du moment de Katherine Pancol
43 Les misérables de Victor Hugo
44 La mécanique du cœur de Mathias Malzieu
45 Là ou j'irai de Gayle Forman
46 Le Cid de Pierre Corneille
47 La théorie Gaia de Maxime Chattam
48 La Symphonie des siècles d'Elizabeth Haydon
49 Le Lit d'Aliénor de Mirelle Calmel
50 Germinal, Emile Zola LU
51 Huis clos de Jean-Paul Sartre LU
52 Lolita de Nabokov
54 Les Eveilleurs de Pauline Alphen
55 Mercure d'Amelie Nothomb LU // Gone de Michael Grant
56 Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
57 Mercy Thomspon de Patricia Briggs
58 Entre les murs de François Bégaudeau
59 Autre Monde de Maxime Chattam
60 Les portes du secret de Maria V. Snyder
61 La peste d'Albert Camus
62 Toutes les choses qu'on ne s'est pas dites de Marc Lévy
63 Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt
64 Le métier d'homme d'Alexandre Jollien
65 La prophétie des Andes de James Redfield
66 Dark divine de Bree Despain
67 Les enfants de la terre de Jean. M. Auel LU
J'ai bien l'intention de lire les autres !
68 Dans les bois d'Harlan Coben
69 L'appelle de la foret de Jack London
70 La communauté du sud de Charlaine Harris
71 Souvenirs d'enfance de Marcel Pagnol
72 A Mélie sans mélo de Barbara Constantine
73 L'écume des jours de Boris Vian
74 Dracula mon amour de Syrie James
75 Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian
76 Les Thanatonautes de Bernard Werber
77 1984 de Georges Orwell
78 Les Mondes d'Ewilan de Pierre Bottero
79 Le voleur d'ombre de Marc Levy
80 L'Eveil du Printemps de Frank Wedekind
81 Geisha d'Arthur Golden LU
82 La maison de la nuit de PC et Kristin Cast
83 Le dernier jour d'un condamné de V.Hugo
84 Bel-ami de Maupassant
85 Raison et Sentiments de Jane Austen
86 Bilbo le Hobbit de J-R-R Tolkien
87 Cosmétique de l'ennemi d'Amélie Nothomb
88 Confessions d'une accro du shopping de Sophie Kinsella.
89 Moi, Christianee F., 13 ans, droguée, prostituée de Kai Hermann
90 Parce que je t'aime de Guillaume Musso
91 Les neuf vies de Dewey, Vivki Myron
93 La trilogie des Hommes de M. Chattam
94 Les Dix petits nègres, d'Agatha Christie LU
95 Royaumes oubliés de R.A. Salvatore
96 Des souris et des hommes de John Steinbeck LU
97 Le fléau de Stephen King
98 David Copperfield de Charles Dickens
99 L'Assassin Royal de Robin Hobb
100 L'Avare de Molière LU

Au moment où je m'inscris, j'ai lu 22 des 100 livres de la liste, et un seul est dans ma PAL, alors même que ma PAL est plus grosse que jamais. Je vous dis que je suis logique ! En tout cas, plusieurs visites à la bibliothèque sont prévues !
Parmi les livres lus, 7 seulement ont été chroniqués sur ce blog.
Il me reste donc 78 livres à lire, sans compter les relectures éventuelles et les deuxième,troisième, quatrième, xième tomes de plusieurs de ces livres.
J'ai donc du pain sur la planche, les amis !

Dernière modification : 1er décembre